Gaz de schiste 3MOBILISATION GENERALE (solidarité oblige)

Alors que les effets de la COP 21 ne sont pas encore en place, on nous reparle avec insistance de ces extractions de gaz de schistes dont tout le monde, et les spécialistes du secteur en particulier, s'accorde sur un point : les forages de ces nouveaux derricks seront le début d'une gigantesque pollution de surface et des nappes phréatiques en particulier. En France, nous avons le chic de marcher à contre sens, est-ce bien nouveau ? 

Alors que les cartes mondiales qui ont été établies par des organismes américains, ne présentent nullement un exemple de fiabilité; doit-on se lancer dans des recherches grâce à des permis d'exploration? La France avait pourtant mis un frein sur le sujet, ce qui pouvait nous laisser augurer un recul important. Mais c'était mal connaitre l'industrie pétrolière et en France, TOTAL en particulier, dont les secrets d'alcôves ne sont plus à démontrer. Depuis le 1er choc pétrolier de 1973, nous avons appris à nos dépens, comment fonctionne ce secteur. Le dernier acte est l'annulation en date du 28 janvier 2016 par le Tribunal Administratif de Pontoise de l'abrogation du permis de Montélimar qui est détenu par TOTAL. 

Cette exploitation dite de "Montélimar" vise une grande région "Drôme - Ardèche", particulièrement touristique, comme chacun sait. Imaginons cette région avec des derricks pétrolifères - pollueurs...! Comment cette région viticole et touristique à souhait, pourra alors faire autrement que de disparaitre pour les bienfaits d'un portefeuille très loin d'être exsangue des "citoyens Total". Aussi, à la lecture du résultat du TA de Pontoise, la population ardéchoise, aidée en soi par ses deux Sénateurs, a décidé de réagir et organise un grand rassemblement citoyen à BARJAC le  28 février prochain. En effet, l'Ardèche préhistorique, celle des aven et des grottes comme celle de Chauvet, celle des gorges où les kayaks font rage à l'international, ne peut se permettre de se voir défigurée à jamais. Les exemples américains, canadiens et polonais sont là pour nous éclairer.  

Que l'on ne vienne pas encore nous dire ou rabâcher qu'il en va de l'équilibre économique. Les sources énergétiques comme celle-ci sont dépassées et ne représentent nullement l'avenir. Va t-on encore aller à l'encontre de ce que pensent les populations ?? Je fais partie de ceux qui pensent que le sursaut va venir, mais dès qu'il s'agit de profits, la "normalité" a tendance à nous quitter. La COP 21 a mis au grand jour un immense espoir, suscité en grande partie par la France. Serait-on à ce point amnésiques? Docteur, c'est plutôt grave...!!

Ne laissons pas faire, ne laissons plus faire des politiques "à la marge" et pour le confort financier de quelques personnes. C'est inconvenant et parfois même assassin. On se mobilise par centaines de milliers sur la remise en liberté d'une femme qui a tué sont violeur et violent de mari et, ne serait - on pas capables d'endiguer une erreur assassine à conséquence éco-sanitaire incalculable? La question se pose d'autant avec plus grande force que l'Etat français s'était engagé à ne pas poursuivre dans cette voie. Et qui était Président de la République à cette époque ...? Je vous pose la question. 

 

Gaz de schiste 1

 

Gaz de schiste 2

 

 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE