001Un TRAIT DE CÔTE FLUCTUANT sur les FALAISES du PAYS de CAUX

Nous en avions déjà parlé dans des articles précédents, mais à POURVILLE (près de Dieppe) la falaise crayeuse se disloque au gré des vents et des marées, au point que les autorités locales : ville de Dieppe, l'agglo dieppoise, la région Normandie et le département de Seine-Maritime, ont pris le problème à bras le corps.

En effet, des études ont été menées par le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) et le verdict est sans appel. D'ici la fin de ce siècle, la falaise aura disparu sous les flots virulents de la mer et le "trait de côte" aura reculé de plusieurs centaines de mètres, faisant disparaitre alors une partie de la RD 75 et des équipements collectifs sportifs : le stade d'athlétisme et 2 terrains de rugby.

D'un commun accord, les autorités locales ont décidé de modifier le tracé de la route RD 75 et de transférer les stades d'entrainement de rugby. Il reste à étudier la version définitive pour le stade Jean-Mérault (foot et athlétisme), ce qui sera finalisé, en études, d'ici la fin de cette année.

Concernant les travaux de modification du tracé de la route, ils seront achevés à la fin 2017.

Voilà un bel exemple de solidarité Normande que nous devons saluer.

ECOLOGIE NORMANDE                                              O.N.D.E

Pierre JUHEL