ECO NOR NED Normandie

ECOLOGIE et POLITIQUE :

POINTS d' ANCRAGES

Nous sommes à nouveau en campagne électorale, pour les législatives cette fois. Je voudrais rappeler ceci, à l'intention de nos chers lecteurs.

1) ECOLOGIE NORMANDE, en l'article R1 de son règlement intérieur, précise que l'association se veut non rattachée à un parti politique, mais que chaque adhérent  dispose de son libre choix à condition de ne pas en engager la durabilité de ladite association. 

2) NED (Nlle ECOLOGIE DEMOCRATE), dont je suis depuis peu un des Vice-Présidents, est un parti écologiste, démocratique et humaniste, rassemblant des femmes et des hommes qui partagent, dans le même sens, les orientations qui sont les nôtres, notamment de créer les conditions objectives à l'instauration d'une écologie positive au seul profit de l'humain. NED oeuvrera et oeuvre déjà pour l'émergence d'une nouvelle économie, fruit de ce que nous pouvons désormais appeler la "3° révolution industrielle". 

Les deux entités sont convergentes et vont oeuvrer dans un avenir proche pour réaliser ces objectifs indispensables à la condition humaine. Nous ne voulons plus de cette écologie "politique" qui nous a montré ses limites et dont le principal objectif était le "faire valoir politique". A contrario, nous souhaitons mettre en place deux choses essentielles:

> Avec Ecologie Normande, mais pas seulement, nous avançons sur la mise en place technique de solutions sur les énergies renouvelables et l'avenir de nos enfants à 10 - 30 ans. C'est le cas de nos deux projets phares du moment, l'hydrogène et les Maisons écologiques environnementales. Sans oublier le combat que nous avons déjà commencé sur la qualité de l'eau

> Concernant NED, s'agissant d'un parti politique, elle sera en mesure de porter au plan national les projets issus de nos réflexions, lesquelles seront mûrement réfléchies au sein d'une plateforme commune. Ce sera, à nos yeux, le seul moyen pour que le citoyen puisse bénéficier de ses effets positifs.

Si le positionnement politique d' Ecologie Normande est très clair pour tout le monde, il me faut préciser celui de NED. Chez nous, dans ce tout jeune parti politique (www.parti-ned.fr), même si certains adhérents sont volontairement rattachés à UDI, il ne s'agit en rien d'un dictat, car la plupart ne reconnaissent pas la volonté des instances nationales de s'intégrer dans  un vaste ensemble politique de droite, rejeté lors des dernières présidentielles. Beaucoup de nos adhérents, y compris les français, n'ont pas compris que le programme environnemental négatif présenté par M. Fillon puisse se prévaloir sans la moindre discussion. Alors que précédemment, le parti UDI avait élaboré un autre projet où l'écologie avait sa vraie place. Je fais partie de ceux qui avaient proposé des adaptations à celui-ci, mais comme chacun sait, il a été rangé dans un tirroir parfaitement scellé, comme d'autres d'ailleurs depuis 20 ans. 

En ce qui concerne le "local", je voudrais appuyer là où se situent les réels problématiques. Dans notre sud-Manche, depuis quasiment 10 ans, nous sommes tous en combat de plus en plus appuyé sur cette affaire de l'arasement des barrages sur le fleuve Sélune. En 2014, lors de cette enquête publique inique, nous sommes passés très près de la catastrophe, alors que le Gouvernement avait fait voter la loi sur le transition énergétique. Grâce à la Ministre en poste, Ségolène ROYAL, qui s'est déplacée sur le site et qui a rencontré l'ensemble des élus locaux, nous sommes entrés dans une phase de réflexion, laquelle disons-le clairement, n'avait jamais eu lieu avant. En effet, l'Etat, dès 2007, avant la tenue du Grenelle de l'environnement, sous la Présidence SARKOZY, avait fait le "cadeau" des barrages aux "écolos" pour le moins de pacotille. Nous ne devons JAMAIS oublier que, contrairement à ce qui se dit aujourd'hui, les Ministres de l'environnement de l'époque et qui ont signé les "arrêtés de mort" par Décret pour les barrages, étaient NKM et Chantal Jouanno. Tout ceci au nom d'une Directive européenne fallacieusement transcrite en droit français où, à chaque fois, nous avons tendance à aggraver les prescriptions. De plus, étant moi-même présent, avec des collègues d'Ecologie Normande, de NED et d'associations, le 6 décembre 2016, à l'Assemblée Nationale, nous avons eu la facheuse surprise d'apprendre que la transcription n'est pas conforme au droit constitutionnel français. Rien que çà ! Qui s'en préoccupe alors ??? Nous sommes les seuls à avoir repris ce fait  et comptons encore le faire valoir partout dans cette vallée qui se sent abandonnée, au seul prétexte que l'Europe et l'Agence de l'Eau va distribuer, non plus de l'eau, mais des subsides conséquents. Erreur fatale !  Et de toute façon, pour quoi faire ? Dans quelles conditions? Et quels emplois? La poudre aux yeux fonctionne à merveille. Dans ce dédale de mots, de soutiens superficiels ou de pseudo solutions incontrôlables, la population consultée par  la principale association de défense des barrages, avait répondu, il y a 8 mois, par un NON à plus de 98%.

En conséquence de quoi, à titre personnel, tant sur le plan de mon implication locale dans ECOLOGIE NORMANDE, ou nationale, dans NED, je m'attache aux actes pragmatiques et à ceux qui me permettent de juger au mieux des situations environnementales les plus appropriées et les plus justes pour le citoyen. C'est ainsi que je soutien TOUS les candidats qui se présentent soit dans "La REPUBLIQUE EN MARCHE" ou ceux ayant eu l'autorisation de porter le sigle "MAJORITE PRESIDENTIELLE". En effet, le gouvernement dirigé par un normand, Edouard PHILIPPE, avec Nicolas HULOT, comme Ministre de tutelle, me parait être en mesure de faire aboutir de nombreux dossiers dans le domaine que je représente. Ce soutien sans faille, ramené à notre département de la Manche, pourra se voir rapproché de deux projets qui sont les nôtres :

> L' hydrogène (**)

> La Maison Educative Ecologique (**)

Ces deux projets sont portés en exclusivité par ECOLOGIE NORMANDE. On pourrait, au delà de ces exemples, y ajouter d'autres projets, portés et mal soutenus par des décideurs dont le souci serait plutôt lobbyiste ou encore absents de réalisme du terrain. Je pourrais, en ce sens, ajouter le fameux projet GDE (hélas, délà réalisé) de stockage à NONANT le PIN.

Puisse notre demain devenir meilleur. 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE

 

 

(**) Vous pouvez me joindre pour des explications à: p.juhel@orange.fr - je vous répondrai.