01JEAN-LOUIS, à ce propos  c'est MOINS BIEN ...!

Le 12 février 2017, sur ce même blog, nous avions insisté avec gravité sur la controverse suscitée par ce projet. Nous pensions que cette controverse n'était plus d'actualité étant donné que le Gouvernement a déclaré il y a peu que ce projet serait arrêté. Ce dont, nous les normands nous nous réjouissions. Ces jours derniers, nous apprenons que des élus de la Région HAUTS de FRANCE, son Président Xavier BERTRAND en tête, entendent mener rude bataille pour faire revenir le Gouvernement sur cette décision qu'ils estiment injuste et que ce projet est crucial pour le NorPac. 

Nous n'avons pas vocation à défendre ou non les intérêts d'une région extérieure à la nôtre mais nous renvoyons nos chers lecteurs à cet article du 12 février 2017 où nous nous expliquions sur ce rejet salutaire pour notre région NORMANDIE et ce projet "AXE SEINE" initié par Nicolas SARKOZY (oui M. BERTRAND) en son temps mais mis à l'arrêt par son successeur François HOLLANDE. 

L'intérêt majeur qui doit primer en France c'est la cohésion térritoriale. Ce qui veut dire qu'un territoire ne peut (en principe ...!!!?) prévaloir sur l'autre. Le Ministère de la cohésion a été créé pour cela. En créant ce fameux canal, cette règle sera forcément empreinte de destruction de l'intérêt du Port du HAVRE, premier en France pour le tonnage, mais en concurence directe avec ceux d'Anvers et Rotterdam. PARIS, dans cet état d'esprit n'aurait plus grand intérêt à oeuvrer pour Le HAVRE, sauf à avaler cette partie de la Normandie au profit de la Région Ile de France. De cela, nous disons clairement NON à cet Oukaze. Les normands n'accepteront jamais un tel diktat qui remettrait largement en cause notre intérêt à exister sur la carte des régions. 

Monsieur BERTRAND, vous devez comprendre cette position ou alors, à défaut, vous ne pourrez jamais vous sentir pousser des ailes "nationales". Car nous savons que vous en avez, ce n'est un secret pour personne. Les normands s'en souviendront...ils ne sont pas amnésiques...!! Mais ce qui nous fait le plus de mal, c'est l'invitation qui a été faite à notre ami Jean-Louis BORLOO, présent à l'une de vos réunions publiques, en guise de soutien appuyé. Alors là, nous disons haut et fort :

> Jean-Louis, c'est nettement moins bien...!!

Si nous sommes favorables aux travaux initiés par Jean-Louis sur l'Afrique, nous n'appuierons jamais cette initiative sur ce Canal du désordre. Nous nous permettons d'adresser ce texte et celui du 12 février dernier à Monsieur Jacques MEZARD, Ministre de la Cohésion des Territoires et le secrétaire d'Etat Julien DENORMANDIE.

En France, partout, il existe des projets cruciaux mais la logique collective doit toujours primer sur les intérêts partiaux

 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE

Président

 

002