100001POLLUTIONS or not POLLUTIONS ...?

Si nous devions alimenter notre blog de façon pérenne, il faudrait probablement se limiter aux questions qui touchent l'agriculture et tous ses travers. En effet, ce matin encore, à notre réveil, nous apprenons que 200 agriculteurs ont bloqué la circulation sur les Champs Elysées pour manifester contre l'interdiction du "Glyphosate" qui entre dans la composition des pesticides utilisés depuis des décennies par la gente paysanne. 

Si le fait de manifester est admis par notre Constitution, cette acceptation de fait autorise t-elle le droit de bloquer les circulations sur le domaine public, comme le font par exemple de manière répétée les transporteurs routiers, pour ne citer que ceux-là ? Ceci étant, le Glyphosate a été classé par l'OMS, en juin 2015, comme produit cancérigène et, par ce fait, selon le principe de précaution, a été interdit à l'utilisation. Fallait-il donner quitus au principal syndicat agricole (la FNSEA), comme le réclamait feu Xavier BEULIN, chantre de la suppression des normes qui le gênaient dans l'assise de sa galaxie de Groupe ? Ou alors prendre appui sur des syndicats, minoraitaires certes, comme la Confédération Paysanne ou la Coordination Rurale, beaucoup plus à l'écoute pour la mise en oeuvre d'une agriculture paysanne respectueuse de l'environnement et de la qualité des produits qu'ils génèrent ? En vérité, la question se pose.

Par contre, où nous sommes d'accord, comment se fait-il que notre société "avancée" n'ait pu mettre en avant un produit de substitution, efficace et respectueux de la biodiversité, sans oublier bien entendu, le cas des abeilles en voie de disparition à cause précisément de ces produits devenus illicités et dangereux pour nos congénères. La réponse par la négative nous amène à penser que l'absence de produit de substitution "intelligent" sert les intérêts des firmes internationales puissantes comme Bayer-Monsanto. Jusqu'à quand allons-nous être considérés comme des empêcheurs de tourner en rond...? Ou alors nous prendre pour des idiots ? Les deux cas, probablement..!!

Nous posons la question, mais la réponse est entre les mains du Ministre Nicolas HULOT et du Président MACRON, lequel a reçu ce matin une délégation d'agriculteurs "manifestants" sur ce sujet. Nous attendons avec le plus grand intérêt la suite qui sera donnée à cette affaire de la plus haute importance. Un recul sur ce point ne serait qu'un signal très négatif à propos de la politique de biodiversité déjà engagée. 

ECOLOGIE NORMANDE, en 2015, juste avant les Elections Régionales, avait émis une proposition globale intitulée "une politique éco-durable pour la France" dans laquelle des propositions pour une agriculture nouvelle et raisonnée avaient pris place. Nous attendons sereinement les suites de ces propositions. 

Pierre JUHEL