001

UNE INTERROGATION....

TROIS CHANTIERS =  2 milliards €

 Depuis quelques semaines, nous sommes gratifiés de films TV sur les gros chantiers parisiens en cours ou déjà livrés. Il y en a trois qui ont attiré notre attention.

* La prison de la Santé.

* La nouvelle cité judiciaire

* Le nouveau 36 (DRPJ).

1) En premier, la nouvelle Prison de la Santé qui à elle seule, va représenter la nouvelle ère  du carcéral en France. Nous sommes parfaitement d'accord sur la vétusté avancée de ces locaux qui a vu passer des générations de criminels et dont la cour d'honneur a vu tomber de nombreuses têtes ensanglantées dans le "panier à provision" d'une justice pas toujours sereine, gageons-le. Plutôt que s'orienter vers une décentralisation dans le "Grand Paris" à la mode du jour, après plus de dix années de réflexions à 50 échelles, il a été décidé de conserver ce site carcéral, alors que se présentait l'opportunité de balayer le négatif développé par cet univers dans ce secteur. 

En suivant avec attention le déroulé du film, on découvre combien les riverains sont impactés par toutes les pollutions (ruissellements, poussières et gênes permanentes par les camions et engins de constructions. En outre, ils assistent, un peu niais et désabusés, à la poussée de ce champignon bétonné et vénéneux, sans pour autant être autorisés à donner un quelconque avis. Dans ce magnifique quartier, la tranquilité n'est assurément pas pour demain. Au nom d'un hypothétique classement à un inventaire aussi hypothétique, la collectivité a décidé (en haut lieu) de ne rien changer et de poursuivre le bétonnage outrancier dans les profondeurs d'un sous-sol déjà vermoulu. Un équilibre plus verdâtre accompagné d'un habitat "durable" dans l'air du temps présent, eut été plus approprié. Qu'en pensez-vous M. le Ministre HULOT ? 

Quant à l'addition de ce temple d'un genre nouveau, elle est fixée, en première lecture, à 800 millions d'€. Ce qui veut dire qu'elle risque d'avoisinner les 900 M€...si tout va bien. (Ci-dessous, aperçu du projet).

La Santé

 

2) La nouvelle Cité Judiciaire : Elle sera destinée à remplacer (en 2019/20) les locaux désuets de ceux de la Cité. Mais elle remplacera les 20 Tribunaux d'Instance de Paris, le TGI, le Tribunal de Police, le Tribunal pour enfants, le Tribunal de la sécurité sociale, et l'ensemble des juridictions concernant les affaires liées au terrorisme. Ceci est en cours actuellement sur le site des Batignolles (ex SNCF). L'ensemble, réalisé sur 38 étages (limité à 160 m de haut.), représente 88 500 m2 dont  29 000 m2 de bureaux et 9 400 m2 réservés aux salles d'audiences. Le gigantisme est de mise; l'on nous dit que la technicité est à toute épreuve, mais là aussi, bien que l'ensemble ait bénéficié du Label HQE, nous nous interrogeons sur le contenu de ce label attrribué. Le rabattement de nappe à grande échelle qui a dû être pratiqué jusqu'au radier général d'une épaisseur de 1,50m en moy. nous inquiète dès lors où ces nappes reprendront leur niveau d'origine. 

Cette petite "fleur" judiciaire ne va coûter, celle là aussi, pas moins de 800 millions d'€. Sans oublier, là aussi, les dépassement prévisibles, risquant de nous emmener à 900 M€. Sans compter les travaux induits à la ligne 14 du métro, non inclus dans ce chiffre. Renseignement pris, ce projet de cité judiciaire est dans les cartons depuis 20 ans. Mais en 20 ans, les choses on changé et les évènements aussi. Pourquoi vouloir regrouper en un seul lieu toutes les attributions de la Justice?  Là encore, nous pensons que la réflexion a été limitée à quelques initiés. En France, serions-nous atteints par ce gigantisme du 20° siècle alors que le siècle présent nous annonce des équipements plus sobres et à échelle humaine durable..? En fait, sur le site des Batignolles, Paris aura son "Empire state building". 

3) Le nouveau 36 (DRPJ) :  Connu et reconnu depuis des dizaines d'années au 36 quai des Orfèvres, il vient de déménager sur le même site des Batignolles, jouxtant la future cité judiciaire. Nous comprenons fort bien que les anciens locaux du bord de Seine n'étaient plus adaptés à l'exercice de cette profession de la Policie Judiciaire, mais, y a t-il eu réelle concertation entre la Justice et la Police sur cet ensemble. Les projets de la Santé, de la Cité Judiciaire et du nouveau 36 auraient pu faire l'objet d'un consensus permettant de mieux appréhender l'aspect financier si cher à nos gouvernants et in fine au portefeuille des contribuables. Ces aspects consultatifs auraient probablement permis de réaliser des économies à grande échelle et surtout de privilégier l'ensemble selon les principes "durables" que nous n'entrevoyons pas. Ce "nouveau 36" représente quand même 34 000 m2 de SHON....

En CONCLUSION, nous sommes amenés à porter à la connaissance du public notre avis sur ce que nous constatons très souvent, à l'instar des Jeux Olympiques de 2024. PARIS à gagné le droit de recevoir ces jeux, mais serons-nous en capacité à maitriser les enveloppes financières fixées au dossier de candidature sans le moindre dérapage ?

Nous jugerons le moment venu.

ECOLOGIE NORMANDE

Pierre JUHEL