12360126_10207880299711200_3932549704059785684_nL' UNITE NORMANDE est-elle un LEURRE...? 

Il y a à peine deux ans que la réunification de notre belle région a été réalisée que déjà se posent des questions existentielles sur sa perennité. Cinquante ans d'attente et de luttes incessantes pour voir notre région réduite à la portion congrue d'une économie qui deviendra exsangue si l'on n'y prends garde dès maintenant. Les "tueurs" rôdent autour du redressement significatif initié par Hervé MORIN et ses structures pour le moins efficaces, n'en déplaise aux cabots professionnels de la politique dont le seul objectif est d'entraver toute initiative qui pourrait faciliter les aspects durables de notre collectivité territoriale.

La réussite, principalement, s'appelle ADN et Attractivité. Ces deux acronymes, à eux seuls, font foi de la volonté des élus régionaux pour obtenir des résultats ou d'inverser une tendance négative que nous avions connue dans un passé récent, au temps des deux entités. 

Mais cette réussite ambiante n'est-elle pas entrée dans une nasse à poissons naïfs , laquelle a toujours eu, depuis la Révolution, une tendance excessive au centralisme jacobin. La renaissance de notre grande et belle région attise toutes les convoitises les plus folles, principalement à cause de sa position stratégique sur la carte de France. Les "économistes" les plus extravagants nous présentent un paysage futuriste des plus irréels et irréalistes, dans une Europe des marchands où l'absence d'humanisme est patent. Les visées développées par Christian Saint-Etienne le 02 septembre 2017 à la Fête de la Pomme, organisée par Hervé MORIN, sont là pour nous mettre en veille permanente. Comment peut-on imaginer un territoire du "Grand Paris" qui irait de Compiègne à Orléans et de Provins au Havre??? La question qui se pose est celle-ci : Pourquoi faire? Faut-il en passer par des inepties pareilles pour obtenir le bonheur au quotidien? Car c'est ainsi que se conjugue nos vies à nous les citoyens. 

Les aménageurs "tordus" de tout poil cherchent à nous détourner de nos objectifs premiers en inculquant à nos enfants des méthodes pour le moins monstrueuses et néfastes pour nos vies personnelles. Ce fameux "Grand Paris" est un véritable "Gargantua" aux dents très longues et acérées. Si l'on écoute ces bâtisseurs du 25° siècle, toute la vallée de la Seine devra être annexée afin de réaliser le rêve cinglé de leur "PARIS sur Mer".  Pour cela, il leur faut annexer une bande qui serait prise sur le meilleur des départements de l'Eure et de la Seine Maritime. Le reste (les miettes) revenant aux régions qui en voudraient bien : la Bretagne à l'ouest et les Hauts de France au nord. Nous comprenons fort bien pourquoi le Président des Hauts de France (Xavier Bertrand) s'est fait le chantre du projet du canal Seine-Nord-Europe (CSNE) dont le financement avait été bloqué. Chacun sait, en Normandie, que le financement de ce canal (proche des 15 M€) facilitera la seule région de M. Bertrand au détriment de notre Normandie dont les ports de Rouen et du Havre sortiront affaiblis pour des dizaines d'années. 

Et pour soutenir cette thèse maléfique, le projet de LNPN (ligne SNCF rapide) est remis à 2050, si tout va bien, alors qu'en 2012 et 2013 il y eut une large consultation des territoires pour les tracés Paris - Rouen - Le Havre et Paris - Caen. Les 15 M€ qui seront nécessaires au CSNE auraient pu profiter au développerment de l'Axe Seine, initié sous le quinquennat de M. SARKOZY (2007 / 2012). Si l'on voulait asphyxier notre région, on ne s'y prendrait pas autrement. C'est le constat qui en est établi.

Edouard PHILIPPE, Premier Ministre, connait parfaitement les attentes des normands, enfin réunifiés. Nous n'osons pas imaginer un retour en arrière sur ces sujets cruciaux. ECOLOGIE NORMANDE, par lettre du 18 septembre 2017, a alerté M. Jacques MEZARD, MInistre de la Cohésion des Territoires. Il nous a répondu le 17 octobre en chargeant Mme Elisabeth BORNE, Ministre en charge des Transports, d'examiner nos préoccupations. N'ayons pas peur de développer les risques majeurs que nous encourrons. Le "GRAND PARIS" va pomper toutes les possibilités d'investissements pour des décennies et l'optique des JO 2024 n'est pas là pour nous rassurer, même si nous y sommes favorables. Le désert normand va s'accentuer car les efforts de décentralisation, auxquels nous adhérons volontiers et le "GRAND PARIS" prend place à notre détriment. Nous en tenons pour preuve les résultats hyper médiocres de cette décentralisation que tout le monde souhaitait mais que chacun combat sur des sujets proches du phénomène "HARA KIRI". En Normandie, ce qui a un grand avenir c'est tout simplement le désert économique au profit de l'expansionisme parisien qui ne  cesse de progresser alors que la loi sur la décentralisation envisageait le contraire. Hélas pour nous les normands, la processus de "Métropole Mondiale" Parisien est d'actualité; comment lutter??? 

Le "Schéma Stratégique pour le Développement de la Vallée de Seine" est le seul document MAJEUR capable de nous garantir notre avenir normand. Il est piloté par le Préfet PHILIZOT, sous contrôle du Premier Ministre. Agissons pour que ce projet puisse aller au bout dans l'intérêt des normands. Le projet GRUMBACH à l'initiative que l'on sait, ne porte aucun intérêt à la Normandie mais seulement à une bande SEQUANIENNE, la seule qui intéresse les aménageurs parisiens. Inutile de vous parler de ce que représente l'Orne, le Calvados ou la Manche...une portion congrue !  Nous sommes totalement exclus de la discussion. Il y a urgence sur cette réflexion "séquanienne", véritable dorsale de notre région pour un intérêt "COMMUN" à trouver entre Paris et la Normandie. 

Les normands ne pourront jamais accepter un diktat où le parisianisme inintelligent prévaudrait.

 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE