info7Seigneur BIZET et ses LOBBIES...

Cette semaine, nous avons subrepticement découvert que Jean BIZET avait déposé une "Question Orale" au Sénat le 8 février 2018, sous le numéro 0214S, adressée au Ministre Nicolas HULOT, et concernant le projet d'effacement des ouvrages sur la Sélune. 

Nous savons tous depuis longtemps que M. BIZET est un farouche acharné pour "fêter" avec des bulles de Grands crus l'explosion dynamite des bétons de Monsieur CAQUOT. En effet, dans ce sud Manche qui ne se souvient pas des agissements conjoints et ombrageux des "camarades" BIZET et THOURY sur ce projet fallacieux d'arasement? Personne, car chacun a enregistré depuis longtemps l'ensemble des facéties de ce duo, agissant, non pas au profit des populations mais servant surtout les intérêts conjoints d'un concessionnaire (EDF) qui ne rêve que de la disparition de ces "sous-hydro" et de l'Agence de l'Eau, financée par les citoyens eux-mêmes à partir de leurs factures d'eau. 

Dans cette question orale, qui n'a que le nom, M. BIZET fait l'éloge de la recherche publique française. Mais de quelle recherche parle t-il? Il n'y a rien eu de concret permettant de développer ce sud Manche qu'il revendique ès qualité de "Pacha lobbyiste local". Il affirme également que les engagements se sont faits au nom de l'Europe, alors que nous savons que l'Europe n'a jamais demandé d'arasement, ni en France ni ailleurs. Et que nous savons aussi que la Directive européenne transcrite en droit français n'aurait jamais dû l'être. De nombreux points de droit et de rendus de justice sont là pour l'attester. 

Pour traduire la position de M. BIZET, je reprendrai l'expression de ma mère quand j'étais enfant "quand on veut tuer son chien, on dit toujours qu'il a la Rage". Ce sujet là pourrait faire l'objet d'un sujet au bac; aussi je me demande si nous ne devrions pas le proposer. M. BIZET, la notion gaullienne (que nous ne vous reconnaissons pas) aurait-elle disparu de l'esprit de nos concitoyens? Non, car ils sont encore conscients. Et ils le sont bien plus, à l'idée d'imaginer que vous êtes désormais le seul "exécuteur des hautes oeuvres" puisque votre ami THOURY nous a quittés. Toutefois, à l'adresse des populations du sud Manche, je voudrais vous livrer une réflexion de Michel Thoury, qu'il me fit en sa Mairie de St James en février 2014, lors d'un entretien que je menai à ce moment-là pour le MOUVEMENT NORMAND et à propos des barrages. Au bout de notre entretien d'une heure, il me fit la confidence suivante "je sais que c'est toi qui a raison, il ne faut pas casser les barrages...". Telle ne fut pas ma stupéfaction (nous nous connaissions depuis longtemps) et lui dit "j'appelle Ouest France car c'est un scoop..." ; il me répondit "fait pas le....arrête ça". J'ai eu ce jour là, la faiblesse de croire à un revirement. Mais les évènements tragiques qu'il subit, un an plus tard, m'ont contredit. Alors M. BIZET a pu usiter de sa puissance sans partage pour tenter d'arriver à ses fins.

Et ses fins, il les utilise dans son unique sens, obligeant les populations séluniennes à une réaction d'acte de "résistancialisme". Depuis l'apparition de ce mirage d'abattage les citoyens locaux ont fait preuve de civisme en refusant ce que M. BIZET considère comme inéluctable et ce n'est certainement pas en proférant, comme il le fait dans la rédaction de sa question orale, des propos diffamants contre notre association et d'autres aussi. Ces expressions dépassent la moralité qu'un élu de la République devrait se réserver et j'en informe M. le Ministre dans un e-mail.

Non M. BIZET, nos concitoyens ne sont pas désinformés par notre combat. Non M. BIZET, notre projet n'est pas irréaliste et de quel droit vous permettez-vous d'en juger puisque vous ne le connaissez pas. Oui M. BIZET, Ecologie Normande que je préside a bien l'intention de poursuivre la ligne que nous nous sommes fixée : 

> Promouvoir le développement régional par une écologie équilibrée, solidaire, positive et durable.

> Lutter contre les pollutions chimiques et atmosphériques sans le moindre consensus avec le principe "lobbyiste".

> Aider et assister à toute initiative relevant des énergies nouvelles et décarbonées. Le projet H2 SELUNE, que vous tentez de démolir, selon vos méthodes que nous réprouvons, fait partie de ce projet et, bien au-delà, générant pour ce territoire une exception futuriste des énergies.

OUI, Monsieur le Sénateur, ECOLOGIE NORMANDE et ses amis font une demande de concession auprès du Ministre pour la reprise d'exploitation des 2 barrages laissés à un abandon productif, lesquels ne sont en aucun cas condamnables au seul fait de leur rentabilité. 

Etant précisé, M. le Sénateur BIZET, que ledit projet n'engage en rien le portefeuilles de "Bercy" puisque nous sommes et resterons dans le domaine d'une économie privative.    

 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE