100001L'AVENIR DE LA SELUNE EST-IL DANS CETTE IMAGE ?

Les "inconséquents" sont de retour sur le devant de la scène. C'est pourquoi je prends volontairement l'image du Pliocène, période sédimentaire de la fin du tertiaire, pour imager ce qui se prépare dans les coulisses de ce pouvoir "jacobin" et surtout pas décentralisateur. Vous tous mes amis séluniens, vous devez savoir que votre salut ne viendra jamais du Mont Sinaï comme cela fut le cas de Moïse et ses tables de la loi. Si le Moïse moderne doit exister, il ne l'est, assurément pas, dans les rangs de ceux qui veulent à n'importe quel prix nous faire avaler leurs serpents à sonnette et en priorité ceux dont le venin est particulièrement mortifère. 

Nos "gentils" technocrates plus érudits que vous tous, pensent pour vous et décident aussi pour vous. Rien ne leur échappe, sauf votre voix que l'on ne vous demande jamais. Ces mêmes "gentils" se prennent autant pour vous que les supplétifs éclairés qui pensent et décident au nom du Ministre, sans tenir compte des écrits et affirmations de celui-ci. J'ai souvent affirmé ici que le siècle de Périclès était plus en avance sur le plan démocratique que nous le sommes dans ce 21ème siécle en décalage complet avec le modernisme que l'on voudrait nous dépeindre. Je le maintien et je confirme que le train de sénateur que nous employons nous amène tout droit dans une immense décharge sans vie ni espoir de retour. 

Pourtant, le Pliocène frappe à notre porte et il ne reste qu'à ces "gentils" d'ouvrir cette chevillette pour que notre bobinette devienne le fantôme sélunien. Certes, je garde espoir, mais cet espoir est embrouillé par les "aller et venue" persistantes de notre druide perché dans son arbre, répétant sa languissante prière à l'identique du prieur barricadé dans son minaret moderne. 

Oui, mes amis, soyons plus que jamais vigilants car nous sommes devenus malgré nous des nouveaux "bourgeois de Calais" si chers à notre histoire. Tout comme eux, nous sommes  enchaînés ensemble pour être conduits à la mort certaine. Pourtant, nous possédons encore les clés de la vallée entre nos mains. Mais combien de temps reste t-il pour que ces mêmes clés ne deviennent encombrantes ou trop lourdes à porter? C'est bien là que notre "Moïse moderne" doit agir. Où est-il ? Que prépare t-il ? Peut-être que Pharaon Ramsès va lui couper les ailes ou le baillonner. Le sens de la victoire suit parfois des méandres que nous ne pouvons imaginer car seul le résultat obéit à une logique irréversible.

Je pense que le moment est venu pour clarifier des choses et laisser de côté tous les faux avatars pour n'en retenir qu'un seul, le bon si possible. C'est du ressort, non pas du Druide ni de Pharaon, mais d'un valeureux chevalier, lequel par sa vision raisonnée et objective fera plutôt triompher le 21ème siècle que le tertiaire et ses sédimentations précocément polluées.

Il devient urgent de vérifier les écritures portées sur les nouvelles "tables de la loi" et par qui elles sont écrites. Deux choses sont pourtant certaines; il ne saurait être question de répéter l'épisode du veau d'or car nous sommes lucides et respectueux mais dans le même temps, nous devons obligatoirement tout faire pour que l'un des Commandements de la Table s'applique : "tu ne tueras point...".  Or, nous avons tous constaté que la vallée est  en proie aux exactions des exécuteurs des hautes oeuvres. Ni les concitoyens d'aujourd'hui ni les générations futures ne nous le pardonneront. 

Albert DECAEN