02

 

APPEL  au PRESIDENT MACRON...

Monsieur le Président, 

Hier soir pendant 2 h 40, sur BFM Tv, RMC et MEDIAPART, vous nous avez gratifié de cette volonté qui est la vôtre de transformer la société française. Je partage pleinement votre vision car il apparait complètement impossible de vouloir faire évoluer ce grand bateau à la dérive sans le sextant des temps modernes. La référence au passé, proche ou lointain peu importe, serait la meilleure posture politicienne pour provoquer un échouage contraint sur une ile déserte à l'image d'un Christophe Colomb qui se croyait aux Indes alors qu'il découvrait les Antilles. Vous avez défini un axe, mûrement réfléchi, c'est ce qui m'a plu dans ce projet dit de "renversement de table".   

Il y a UN "mais", que j' assimilerai au contenu du nouvel ouvrage à paraître d'Hubert VEDRINE "le Compte à rebours". En effet ces comptes à rebours sociétaux s'accumulent, selon l'auteur très avisé: menaces écologiques, explosions démographiques, révolution numérique, économie du futur. Tout cela dans un désordre géopolitique que d'aucuns se plaisent à entretenir le chaos ou même à le développer, dans le seul but d'exister. Le seul monopole qui vaille est celui des citoyens; c'est pourquoi il me parait intelligent que vous dressiez cette feuille de route auprès de nos concitoyens afin de leur faire comprendre d'une part, que c'est l'avenir des générations futures qui est en jeu et, d'autre part, qu'une gouvernance chimèrique ne saurait être d'actualité. 

Si je prends cette image "Védrine" en exemple c'est parce que son ouvrage transcrit parfaitement notre place dans une mêlée économique souvent contradictoire, mais o combien transformable. Par ce seul fait, pouvons-nous accepter une once d'effets retards? Certainement pas. Si en ce début 2018, certains hurlent dans la steppe blizzardienne, ils ne peuvent être entendus car leur cacophonie en disperse les sons sur un horizon pourtant délectable. 

Au vu de mon humble participation au futur complexe de notre pays, ECOLOGIE NORMANDE que je préside, émet toutefois une restriction interprétative. C'est la notion (ou définition) de délégataire qui pourra être accordée désormais à l'ensemble des citoyens "euro-français". N'oublions jamais, M. le Président, que les élus agissent par délégation et vous avez raison de le rappeler souvent "mon programme a été approuvé par...". Certes, mais cela ne permet à quiconque de s'octroyer indirectement un supplétif, fusse t-il d'ordonnancement quasi public. D'ailleurs, votre Ministre d'Etat, Nicolas HULOT, l'a très bien compris puisque dans son discours des voeux du 22 janvier 2018, il écrivait ceci :

>  Pour construire cette république des communs qui émerge, je veux engager la France dans un nouvel élan de la biodiversité. Pour cela, nous allons adapter notre droit au temps long.

> Une démocratie qui va loin, est une démocratie éclairée, qui évite par exemple le piège des blocages. 

> Reprenant l'exemple, à ne jamais renouveler, de ND des Landes, il prédit : "Ne plus insulter l'avenir en oubliant de consulter les citoyens avant même que la décision ne soit prise, comme c'est bien trop souvent le cas  quand on parle d'aménagement du territoire dans notre pays". 

Voilà qui nous donne à tous le sens réel de votre combat qui est aussi le nôtre. Dans mon secteur, le sud Manche, nous avons ce bel exemple qu'il serait bon de mettre à exécution, je veux parler des barrages sur la Sélune lequels, non seulement sont entachés d'une condamnation à mort sans appel, et surtout cet entachement est assorti d'un grand nombre d'erreurs de droit et surtout d'une irréflexion économique contraire à l'intérêt des citoyens locaux qui n'ont jamais eu la chance de pouvoir donner officiellement leur avis. 

Je formule le voeu, M. le Président, et je n'en doute pas un seul instant, que vous allez vous saisir pleinement de ce dossier lequel permettra au Premier Ministre et à M. Nicolas HULOT d'assumer pleinement un retour à la meilleure logique qui soit, annuler cet arasement injuste et injustifié pour faire place à l'instauration d'une unité énergétique d'hydrogène par électrolyse entièrement décarbonée

Plaise à vous Monsieur le Président. 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE

le Président.