Selune 2050

Les OBJECTIFS du PROJET SELUNE 2050

Un INTERÊT TERRITORIAL : 

Lors de notre rencontre du 1er décembre 2017, M. le Préfet nous a demandé si nous accepterions de participer au projet de renaturation de la vallée de la Sélune. Dans les semaines qui suivirent, notre réponse a été NON. Il n'était pas question pour nous, défenseurs d'un développement économique et écologique concerté, de participer à la destruction d'ouvrages utiles d'une part et, particulièrement dangereux sur le plan des inondations, d'autre part. 

C'est pourquoi nous avons cherché des solutions adéquates et durables. Notre projet H2 SELUNE est le premier étage de l'édifice. Nous l'avons exposé lors de notre réunion publique à Ducey le 6 avril dernier. Toutefois, le projet ne s'arrêtera pas là. Nous avons cherché quel pouvait être le coeur de ce développement en capacité à redonner vie à cette vallée qui, si on la déconnecte des réalités économiques du moment, ne pourra jamais obtenir un réel progrès. L'ensemble "sélunien", rattaché à la Communauté d'agglo Mont St Michel Normandie, fait partie de la nouvelle Grande Normandie et, à ce titre, il doit se revêtir d'un ancrage économique fort, à partir de ses ressources durables. 

Quelles RESSOURCES et quels emplois ?

L'attractivité de ce territoire se concentre sur l'agriculture et ses dérivés (matériels, laiteries, fromageries) et aussi un tissus d'activités induites (commerces de détails, distribution, travaux publics, constructions, réseaux, transports, négoce...). Les principales unités primaires recensées et porteuses sur le territoire sont : ACOME, CHEREAU et REMADE. Le tourisme, grâce à la présence combinée du Mont St Michel et d'Avranches, est un apporteur essentiel d'activité; toutefois, celle-ci a tendance à sanctuariser la clientèle sur le Mont, ce qui devrait profiter plus largement à l'ensemble du territoire. Pour cela, il est indispensable de créer un lien très fort, interdépendant ou complémentaire entre le littoral et l'intérieur. Cela n'est pas le cas, nous le constatons. Il existe une activité sur le fleuve sélune, la production hydroélectrique à Vezins et La Roche qui Boit que l'Etat, sur demande expresse d' EDF, veut voir détruits par manque de "rentabilité". ECOLOGIE NORMANDE, chacun le sait désormais, s'oppose à ce projet fallacieux et a proposé l'émergence d'une unité renouvelée du site des barrages à laquelle serait associée l'unité de production d'hydrogène par électrolyse, H2 SELUNE

Cette unité permettra la création sur place de 150 emplois, mais sera la première étape vers un déploiement économique issu des énergies nouvelles du futur et en particulier du H2. La feuille de route du Ministre Nicolas HULOT, que nous avons approuvée, est là pour attester de la nécessité du territoire de s'engager dans cette voie. Ce projet, que nous intitulons "SELUNE 2050" viendra accompagner durablement la stabilité économique que tout territoire a besoin. Mieux, SELUNE 2050 deviendra LA garantie pour la jeunesse de vivre, ou revivre au pays dans des conditions aux aspirations nationales correctes. En détruisant les barrages, l'on cassera définitivement toute solution pérenne pour une réelle économie, sans pour autant hypothéquer le porte monnaie des habitants. 

VEZINS au centre du PROJET :

C'est dans ce contexte, et le seul, qu' ECOLOGIE NORMANDE accepte de travailler en profondeur. Dès maintenant, nous mettons en place tout un réseau de spécialistes (économistes, cabinets d'urbanisme et d'aménagement, spécialistes touristiques),  la partie écologie durable sera assurée par ECOLOGIE NORMANDE. L'objectif final est de créer, à travers le "Pays sélunien" un tissus de technopoles à vocations stratégiques édictées par les éléments du SCOT du Pays de la Baie notamment. L'esprit que nous cherchons à développer est celui du bureau ou du laboratoire à la campagne. Pour nous, c'est cela une vraie décentralisation : une qualité de vie supérieure dans un cadre exceptionnel. L'ère du numérique a commencé, nous devons l'accompagner et SELUNE 2050 est le filon à exploiter. 

L'unité H2 SELUNE, installée à VEZINS sur la commune d' ISIGNY le BUAT, sera le centre névralgique du projet. Ce sera de là que partira la distribution d'hydrogène vers la Normandie et une partie de la Bretagne. La vocation d'ECOLOGIE NORMANDE est de faire d'Isigny le Buat, la première commune de France de l'hydrogène, mais elle deviendra également dans les proches années, le noeud majeur entre Normandie et Bretagne. En effet, ce plan de développement que nous entendons faire émerger incitera à de nouvelles opportunités d'affaires et de valeur ajoutée, développera l'entrepreneuriat généré sur le développement des connaissances et de la R&D. Dans un second temps, nous allons envisager des synergies entre formations supérieures avec les universités et les grandes écoles spécialisées. 

Le projet SELUNE 2050 est la conversion d'une approche environnementale moderne et utile pour l'avenir. Sa proximité de l' A 84 est un plus; la proximité de Rennes, à moins d'une heure l'est également. Le port de Saint Malo et les aéroports de Rennes St Jacques, de Dinard ou de Caen sont là pour justifier l'intérêt interrégional du projet. Depuis des années, l'on nous parle de désenclavement et de désertification, SELUNE 2050 doit être et sera le projet utile et indispensable. Ce sera la seule possibilité de pouvoir maintenir écoles, commerces et services publics. Au demeurant, il ne suffit pas de dire dans la presse que des scientifiques (?) vont investir la vallée et La Mazure; encore faut-il que ces scientifiques servent à quelque chose et ne soient jamais un "faire valoir" démolisseur. 

Sur le plan du TOURISME :

La vallée de la sélune, modernisée et reconstituée au plan écologique, conduira à pérenniser les activités pêche et assurera la diversité de cette pêche. Les deux unités de barrages seront désormais équipées de passe à poissons pour l'un et d'un ascenseur à poissons pour l'autre. Toutes les allégations avancées jusqu'à présent prétendaient que les arasements étaient synonymes de continuité écologique sur le fleuve. Ce qui est faux...! Pour s'en convaincre, il  suffit de relire les textes du Grenelle 1 (2008) pour s'apercevoir qu'il s'agit de modernisation de la continuité écologique, ne passant nullement pour autant par la destruction. ECOLOGIE NORMANDE a découvert cette ambiguïté et l'a fait savoir (v. notre article précèdent sur ce blog - réponse du P. Ministre à une question posée par un sénateur des Côtes d'Armor - 19 avril 2018). 

Le tourisme, concentré pour l'essentiel sur les activités du Mont St Michel, fera l'objet d'une attention spécifique. Pour cela, il y a urgence de créer des activités économiques prolifiques, si peu asservies aux dotations et subventions de toute sorte. En cela, le tourisme pourra se développer à partir des Tour opérateurs habitués aux circuits du Mont. Nous pensons alors que le site de la Mazure présentera un intérêt majeur et qu'il y aura lieu de le développer avec imagination en lien avec les activités dites"humides". Des spécialistes du secteur vont se pencher sur ce sujet

ECOLOGIE NORMANDE se met à la disposition de qui voudra bien émettre des idées novatrices en lien avec les souhaits des habitants séluniens. Nous savons qu'ils sont nombreux à souhaiter une modernisation équilibrée de leur vallée mais à condition de ne jamais les priver de leurs lacs.

Vivre au pays est parfois une gageure, certes, mais ne doit jamais devenir un frein. Le droit consitutionnel protège le citoyen. 

ECOLOGIE NORMANDE