logo H2

ET les VOITURES A HYDROGENE...? 

Qu'en est-il vraiment? Nos dirigeants, à tous les niveaux confondus, nous vantent l'avenir de l'hydrogène. A  ECOLOGIE NORMANDE, nous y sommes convertis. Mais que pesons-nous face à cet immobilisme latent? Pas grand chose, comme tout le reste de la société, dès lors où nous ne sommes que de petits acteurs, même si ceux-ci ont des idées novatrices. 

Pourtant, on nous parle malgré tout de l'hydrogène comme source majeure probable dans les mobilités. Très bien...Mais quand parle t-on de la production? Jamais ou si peu. Nous faisons comme si cela était secondaire ou "on verra plus tard"...L'impression qui se dégage est plutôt le dérangement que nous procurons envers cet ensemble "directorial" que notre Etat ne veut absolument pas perturber. Il est plus courant de voir l'ensemble médiatique se gausser de notre nucléaire chéri qui va poursuivre sa route à très grands frais pendant encore 200 ans ??? 

Je veux parler de cette énormissime erreur economico-financière que l'Etat est en passe de concrétiser sur les barrages de VEZINS et LRQB. 

Nous avons ici l'occasion UNIQUE de prouver au monde que notre idée est loin d'être "bête". Mais de cette occasion unique, il ne restera que le côté "bête" de notre idée, puisque l'Etat, encore lui, a décidé, contre vents et marées, de rayer tout cela de sa carte de visite. Avec ce projet, nous avions l'occasion de prouver que le prix de revient du H2 energie est valable à partir de l'hydroélectricité et qui plus est, totalement décarboné. Mesdames et messieurs de la COP 21, allez vous faire voir...! C'est ainsi la conclusion que nous en tirons. 

Quelqu'un de notre entourage, hier, me disait "tu es en colère?" Je lui répondis OUI, je le suis car on ne nous écoute pas ou alors, on fait semblant avec des réponses écrites "bateau" permettant à ces messieurs de gagner du temps et trouver cette faille de l'annulation de l'arrêté Préfectoral du 3 mars 2016, aboutissant à cette monstruosité aveugle et irréfléchie, initiée par des pseudos scientifiques si peu éclairés que la population locale ne pourra qu'être ulcérée pour un très long moment.

Rien ne viendra réparer cette injustice du 21° siècle. 

Alors que certains vont souhaiter bon salon de l'auto aux constructeurs présents lors de l'inauguration, il ne faut pas oublier que ce "Mondial 2018" est quand même amputé de bon nombre de constructeurs qui ont refusé d'être présents. Ils ont chacun leurs motivations mais l'essentiel est probablement économique. Peut-être que la solution serait de créer une voiture mue par l'énergie nucléaire...!!!!! Voilà une belle idée....! Le monde marche sur la tête. Il y a deux semaines à peine que le premier train à hydrogène circule et personne ne se pose la question sur la production H2....ou alors ce serait notre projet qui dérange?? Nous le saurons rapidement. Toutes les régions sont concernées par les futures et nouvelles mobilités. Le gas oil a entamé sa fin programmée et c'est heureux. Mais par quoi le remplace t-on? Par l'électricité? C'est certain, mais on doit constater que l'électricité généralisée pour les mobilités c'est 200 ans de nucléaire en plus

En l'état, nous ne souhaitons pas bon salon aux constructeurs. Je propose que nous révisions notre jugement dès lors où l'on révisera ne serait-ce que la communication sur ce projet H2 Sélune et son utilité majeure

A vous messieurs.

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE