jour-d_après

NOUS FAISONS QUOI...? 

Il y a tant et tant de jours d'après qui jalonnent nos vies...!

Pour illustrer ce thème sensible, je reprendrai un écrit de SAINT-EXUPERY "la planète dont nous sommes dépositaires et qui est celle de nos enfants...". En vérité, cela m'a été soufflé par notre adhérent de bons conseils, Cyril FRESNEAU, participant mardi au débat qui a fait suite à la projection du film "APRES DEMAIN". 

Oui, cette planète ne nous appartient pas car aucun titre de propriété ne nous fut délibvré; nous en sommes seulement les dépositaires à durée non définie. Ce droit succint est transmissible à nos enfants et petits enfants pour la même durée. Seulement voilà, nous avons une obligation majeure qui consiste en son entretien et en son respect. Comme l'écrivit SAINT-EXUPERY, nous sommes seulement les "dépositaires". Respectons ce principe car il nous oblige. 

Que d'entorses à cette obligation??? Elles sont légions. Pour illustrer cela, je vous livre une petite histoire, venant d'un lecteur assidu de notre blog (J.MUTTE) :"Deux planètes se rencontrent dans le grand vide sidéral. Je ne vais pas bien dit la première: je suis contaminée car je suis envahie par des humains. Ne t'inquiète pas, lui répond la seconde: ils vont s'auto-détruire, et toi, tu survivras!".

Voilà pour le fun...! Maintenant, au lendemain de deux tests importants, celui du Président, le matin, et la projection de ce film APRES DEMAIN, le soir, au cinéma Le SELECT à GRANVILLE, force est de constater que nous devons trouver des solutions à ce cataclysme annoncé. Cette fois, les Trompettes de JERICHO ne suffiront pas pour amortir le choc sociétal qui nous attend. Ce que La société attend de nous c'est, toutes affaires cessantes, un traçage directif de nos survies collectives, sans pour autant en passer par des "copinages" lobbyistes nous assurant une fin de vie pénible dans tous les sens du terme. 

Le Président MACRON : Lors de son discours à propos du Plan de programmation énergétique, s'est voulu rassurant. Mais nous avons bien compris, dans les interlignes à notre disposition, que la prépondérence EDF sera assurée, voire même plus présente. Nous comprenons pourquoi le Président MORIN a accepté le principe de deux nouveau EPR à PENLY et à FLAMANVILLE pour les 2 prochaines décennies. Pourtant, dans son discours, le Président a laissé un bon espoir à l'hydrolélectricité. Nos barrages sur la Sélune feront-ils partie du voyage?? Nul ne le sait car TOUT est relié avec un bandeau "SECRET DEFENSE". Nous profitons, une fois encore, pour demander à M.le Président MACRON de faire en sorte que l'arrêt JOUANNO de 2009 soit purement et simplement abrogé. Le deal honteux, entourant le Grenelle de l'Environnement, et le sacrifice des barrages, doit impérativement être réparé car il est imprégné de mensonges, de faux et surtout d'une transcription aggravée en droit français d'une Directive Européenne. Nous disposons de la preuve qui sera, s'il le faut, produite auprès des Tribunaux Communautaires. 

Concernant l'Hydrogène, nous avons subrepticement compris, dans le discours du Président, que cette énergie allait être incluse dans le mix énergétique. Acceptons-en le principe...! Sur ce sujet, nous jugerons bientôt les avancées et le directionnel de notre pouvoir central plus voué, jusqu'à présent, à un autisme généralisé. Tous les citoyens le pensent et le disent haut et fort dans les rues ou sur les "rond-points" locaux. M. le Président, notre société ultra consumériste et si peu économe a appauvri notre Etat et affaibli vos marges de manoeuvre; ce que nous vous demandons, c'est d'avoir cette conscience de constater que les erreurs de vos prédécesseurs ne soient jamais le tombeau des générations actives actuelles ou celles de nos enfants. Sur ce plan de l'hydrogène, que notre association défend becs et ongles, force est de constater, là aussi, un autisme exacerbé et nettement sourd et aveugle des services nationaux et régionaux. Je reprends vos propos du 27 novembre "L'électricité produite en France sera donc la fille, en quelque sorte, de l'air, du soleil et je n'oublie pas l'eau puisque nous maintiendrons notre production d'énergie hydraulique en la renforçant partout où cela est encore possible et cette énergie est une force de nos territoires et une force de notre production d'électricité à bas coût et à faible émission de GES". Pourquoi pas, mais dans le même temps, le Préfet de la Manche nous sort un arrêté de démolition des 2 barrages ce, malgré les contradictions monumentales qui sont venues, elles aussi, de la base. Devons-nous encore croire aux chimères ? Nous avons alerté tous les services de la République, qui, à chaque fois nous ont fait état de l'intérêt de ce projet "UTILE collectivement", mais qui est entouré d'un gigantesque "Secret Défense" et sans suivi. 

Le film "APRES DEMAIN" : Cette projection en pré-nationale a été parfaitement suivie par un public de 120 personnes. La direction du cinéma Le SELECT, nous a félicité et remercié pour cette initiative et nous propose que nous la renouvellions ensemble. Au delà de ces échanges de politesse, il faut noter l'excellente présentation des aspects sociétaux et durables, essence même de cet ouvrage. Sans le vouloir, car ce film a été tourné entre fin 2017 et début 2018, il pose la quasi totalité des objections qui sont adressées à la société consumériste que nous supportons. Je dis bien "supporter" car en aucun cas, cette société n'est ni protectrice ni porteuse de bien-être pour les humains qui la composent. Au moment où l'on nous ressasse le bien-être animal, c'est un comble. Nous avons pu découvrir des exemples fabuleux d'entreprises qui se transforment, avec ses propres employés, et une ville, en avance sur son temps "GRENOBLE", jugée 1ère "ville écolo" de France, grâce à son Maire hors norme, Eric PIOLLE. Je pense que celui-ci devrait servir d'exemple à la plupart des maires de l'hexagone sur le plan de l'urbanisme et du "vivre ensemble". 

Notre débat, qui dura près de 1 h 30, a permis de constater combien tous les sujets de l'écologie sont utiles. Celui des énergies s'est révélé important, mais à la finale, le sujet de l'éducation des enfants a été abordé. Des jeunes enseignants, présents, ont clairement abordé ce sujet autant sensible qu'utile pour les générations futures. Le projet d'Ecologie Normande, sur les Maisons Educatives Ecologiques a été abordé et par conséquent sera repris et proposé dans les rectorats ou au Ministre lui-même. 

Nous reviendrons au fur et à mesure des avancées, sur ces sujets. Mais ce qui nous préoccupe à présent c'est notre comportement les JOURS d'APRES. Qu'il s'agisse du discours du Président ou de la projection du film "APRES DEMAIN", alors qu'un grand mouvement social bouscule le pays. Devons-nous capituler devant les nécessités écologiques qui s'imposent à nous? Ou, au contraire, faire évoluer nos mentalités et s'extraire du "goulet" où l'on nous a enfermés depuis des décennies sans grande chance de pouvoir évoluer. A Ecologie Normande, nous préconisons une addition bien dosée de ces deux  paramètres. Sans le citoyen, aucune écologie ne pourra émerger ni perdurer. Or, nous savons que l'urgence nous prend à la gorge, n'en déplaise à tous ces pseudos scientifiques sans vergogne et dont les lanternes vascillantes sont alimentées par des sources plus que probablement carbonées à l'excès. C'est pour cela que nous préconisons l'installation rapide d'une force type "GILET VERT"...non pas dans le but de contrer le mouvement en cours, mais plutôt de garantir, en parallèle, une voie d'accès vers une ECOLOGIE pour tous.

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE