GAFA-Une DEPENDANCE MALSAINE...!

 

GAFA-Finan-Times

Beaucoup d'entre nous avons entendu parler des GAFA. Mais en fait, c'est quoi? Il s'agit des firmes américaines qui nous inondent de leur savoir faire outrancier intitulées : GOOGLE, APPLE, FACEBOOK et AMAZON. Ces quatre firmes dont le monde entier se précipite dans leurs bras, sans compter et surtout sans réfléchir. Cette situation de "colonisateur économique" est devenue envahissante à l'extrême; aussi, nous devons nous prémunir vis à vis de cette situation. La situation est devenue tellement intenable que Bruno LEMAIRE, ce matin sur France 2, a déclaré que leurs participation financière est inférieure de 14% par rapport à une entreprise normale française. Un vrai scandale et le Ministre d'ajouter que cette manne qui nous échappe permettrait de mieux appréhender les effets de la crise. Contrairement à certaines affirmations infondées, si l'UE ne s'exécute pas dans ce sens, la France et l'Allemagne poursuivront les GAFA seuls.  

En effet, ces appellations "incontrôlées" par les européens, bien connues dans leurs domaines respectifs, nous ont asservi à leurs bottes que nous ne cessons de cirer pour les rendre plus reluisantes. Si nous acceptons volontiers de nous faire coloniser, pourquoi accepterions-nous ce servage économique jusqu'à en accepter les impositions minorées ou les taxations à modèle réduit? Alors que le mouvement des "gilets jaunes" qui bouscule la France va nous amener à revoir notre copie budgétaire. L'Etat a la possibilité de faire payer ces illustres entreprises qui ne participent pratiquement en rien au soutien de notre développement et à notre protection sociale. Des principes de taxation avaient été lancés par la France et l'Allemagne notamment, mais le 3 décembre, le Financial Times faisait paraitre la renonciation à une taxation en faveur des deux principaux pays de l'UE (voir ci-dessus). Ce qui, convenons-en, était somme toute logique, au même titre que toutes les entreprises. C'est à la fois injuste et inconvenant alors que dans notre pays, il existe des milliers (sinon plus) de citoyens en état de pauvreté. 

Cela est d'autant plus dommageable à cause de notre insatiable volonté de nous jeter en pâture vers les GOOGLE, les APPLE, les AMAZON et notre FACEBOOK que l'on chérit tant mais qui peu à peu prend le pas sur nos vies quotidiennes au point que nous n'en sommes plus quasiment maitres. 

GOOGLE : Pourquoi ne pas soutenir un moteur de recherche européen, plus proche de nos vies quotidiennes? Je citerai par exemple le moteur de recherche QWANT, purement français. Je rappelle que le GPS,système de positionnement américain est dans le même cas, mais dès 2020, il sera suppléé par le système de l'Union Européenne, GALILEO, nettement plus précis que GPS. Nous savons faire...alors, mettons-nous en route !

APPLE : si leur technicité n'est pas en cause, leur management commercial est plus que douteux, voire même honteux et confiscatoire. Les prix de n'importe quel matériel est supérieur à un autre produit identique de 60% à 140%. Sur certains téléphones, on peut aller jusqu'à 250%. Chacun trouve cela normal, personne ne peut rien contrôler sur les chaines "produits". Est-ce que tous les ingrédients de base et leurs transformations respectent les normes "durables"? Nous avons de nombreux doutes. 

AMAZON :  Voilà le dernier ovni de la concurrence déloyale mondiale se développant un peu partout en obtenant des avantages conséquents auprès de nos collectivités et avec nos impôts. Lesquelles collectivités oublient totalement que ce géant de la distribution contribue à la poursuite logique de notre désertification rurale à travers nos petites industries. AMAZON se positionne en leader de remplacement de l'ensemble de la Grande Distribution, vouée à une disparition déjà programmée dans les années à venir. 

FACEBOOK : Ici, se situe le noeud de nos problèmes récurrents. Ce système a réussi à perturber tous nos mouvements, nos modes de vie et là aussi, a généré un asservissement collectif d'ampleur extra-planétaire. On ne pense plus "nous-mêmes" mais on réagit Fb et en ce sens, la seule réussite constatée est la fortune extravagante de Mark Zuckerberg amassée par l'ensemble de tous ces petits "shadocks" immortalisés. Rien qu'en France, nous sommes chaque mois, 33 millions de shadocks a alimenter Zucker et des bénéfices gigantesques dilués dans des chiffres invérifiables. L'histoire de Facebook est assimilable sur de nombreux points à celle de "ET l'extra-terrestre", film de 1982; je veux dire les envahisseurs d'une autre planète. Pensons ce que nous voulons, mais la situation est celle-ci !

Pourquoi ne pourrions-nous pas créer en Europe un système similaire comme l'ont fait la Russie et la Chine ? Arriverons-nous un jour à nous affranchir des effets négatifs de l'Oncle Sam ? Si la réponse est NON, alors nous sommes déjà en danger.   

YOUTUBE : Appartient à Google depuis 2006, ce prestataire rafle toute la planète vidéo dans des conditions plus que contestables sur le plan économique, fiscal et social. Depuis 12 ans, YOUTUBE grapille les marchés, surtout en grande partie via Facebook, et nous sommes beaucoup à penser qu'avant 2023, ils auront pénétré l'ensemble des grands reportages sportifs et culturels de la planète. Or, nous savons que ces gens-là ne risqueront jamais de se voir évincés tant leur puissance marketing est énorme. Béatement, nous les avons laissés s'emparer de nos vies et proche est le jour où il sera impossible d'y faire retour ou alors dans des circonstances financières insoutenables. 

Ces GAFA ont un point commun, le sous-paiement de prestations et d'impositions justes et indispensables à la protection sociale -moins 14%, selon le Ministre). Mais leurs dirigeants se moquent éperdument de ce genre d'arguments car étant implantés dans des pays à protection collective réduite, voire nulle ou même dans des Paradis fiscaux. Nous avons vu ce que donne une enquête du style "Panama Papers". Beaucoup de paroles, mais très peu d'actes. La vérité est simple, nous devons nous affranchir de ces multinationales destructrices de nos paramètres économiques et sociaux. Pour cela, l'Europe elle-même doit s'affranchir et  parler d'une seule voix. Reconnaissons que cela n'est pas simple, mais pour autant il est indispensable que nous prenions, nous français, la tête du cortège "libertadores"  d'un asservissement incontrôlable et incontrôlé. Le Président TRUMP lui-même nous a donné le sens de nos responsabilités en s'affranchissant des règles acceptées par son pays et en imposant une multitude de taxes mondiales dans le seul but d' appauvrir l'Europe et pour que son pays passe à "la caisse". Il recrée, à sa façon, un nouveau D - DAY...!  

Claudia SAINT-PAUL