Sodome en Sélune

POUR LE VENDREDI SAINT ??

Ce vendredi 19 avril n'est en rien comparable aux autres vendredis du calendrier. Pour les chrétiens du monde entier, il est le jour des pleurs, de la condamnation à mort de Jésus ou encore de la fin annoncée d'un espoir pour l'humanité. Aussi, pour illustrer ce jour pas comme les autres, je reprendrai en premier les écrits de Jean 13 (Annonce de la trahison de Judas et du reniement de Pierre) 

>  "Après avoir ainsi parlé, Jésus fut troublé en son esprit et fit cette déclaration : en vérité, en vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera. Les disciples se regardaient les uns les autres et se demandaient de qui il parlait. Un de ses disciples se pencha sur Jésus et lui demanda : Seigneur, qui est-ce? Il lui répondit : c'est celui pour qui je tremperai le morceau et à qui je le donnerai. Il le donna à Judas et dès-que ce dernier l'eut reçu, Satan entra en lui. Alors, Jésus lui dit : Ce que tu fais, fais-le vite."  

C'est ainsi que notre histoire de la Sélune, commencée il y a déjà 15 ans, semble vouloir trouver son épilogue à l'image de ces données pascales, fruit de l'histoire de notre humanité. Ce soir, au Golgotha ce sera l'apogée des tricheurs, des menteurs, des falsificateurs transformés en chercheurs de crânes ou en Judas de service. Le silence des cloches, deux jours durant, permettra aux sacrifiés d'obtenir réparation et de combler ce vide sidéral que d'aucuns auront pu rapprocher de la justice divine vécue à Sodome et Gomorrhe. Depuis 15 ans déjà, les uns et les autres, avons diffusé nos écrits, devenus Bible locale, mais les centurions d'en face n'en ont cure; force, nous disent-ils, doit rester à la loi. Tout comme Sodome et Gomorrhe, les citoyens de la Sélune ont-ils mérité une telle crucifiction honteuse provoquée par des centurions disciplinés et incultes? 

Dimanche matin, le silence sera rompu par le retour du son des cloches à toutes volées. L'on fêtera, en famille et pour certains avec le Seigneur, l'avènement pascal entre gigots et chocolateries, histoire de reconditionner les esprits pervers qui auraient, selon la Bible, jeté Christ dans la pénombre des ténèbres. N'en doutons pas car la fête sera belle !!

Alors, la seconde lettre de Saint-Paul Apôtre à Timothée s'impose à nos lectures : 

> Fils bien aimé, souviens-toi de Jésus Christ, le descendant de David : il est ressucité d'entre les morts, voilà mon Evangile. C'est pour lui que je souffre, jusqu'à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais on n'enchaîne pas la Parole de Dieu ! C'est pourquoi je supporte tout pour ceux que Dieu a choisi, afin qu'ils obtiennent eux aussi le salut par le Jésus Christ, avec la gloire éternelle."

Voilà une parole sûre : "si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons. Si nous supportons l'épreuve, avec lui nous règnerons. Si nous sommes infidèles, lui, il restera fidèle, car il ne peut se rejeter lui-même". Alors, pour notre projet de la Sélune, il nous reste l'immense espoir que seuls, ceux qui ont vocation de croire, pourront mettre à exécution. Pour les autres pourfendeurs, viendra l'instant éternel du supplice divin. 

En ce WE pascal, faisons place à la croyance, à l'espoir et à la joie.

 

Pierre JUHEL