PJ-candida-BLOG-Eco-Nor

 

Mon ENRACINEMENT dans une ECOLOGIE SUPPORTABLE

Bonjour mes chers et fidèles amis lecteurs de ce blog,

Depuis exactement 4 ans, vous êtes 19 250 à avoir lu ou parcouru plus de 27 000 pages de ce blog. Une fois encore, soyez-en remerciés. C'est la preuve vivante de la volonté des normands d'appuyer sur la touche "changement" de nos ordinateurs personnels. L'article de ce jour, est le 254 ème et, pour mes amis et moi, il s'agit d'une suite logique de nos combats menés ces dernières années. Je veux citer en priorité celui des barrages sur la Sélune qui, j'en suis très peiné, n'a pas permis de sauver Vezins. La politique des juges, menée de manière uni-directionnelle, non intuitive et refusant systématiquement les directives de notre Constitution sur un domaine pourtant imparable qu'est le "principe de précaution", n'a pas permis d'obtenir ce que nous pensions en toute logique.

Mais dans la vie, il existe de nombreuses logiques que nous ou vous les citoyens ne pouvons comprendre tant les affres des lobbies sont puissantes. C'est probablement pour cela que j'ai accepté l'idée d'une candidature aux élections municipales prochaines à Granville. Depuis des mois, nous travaillons ardemment avec d'autres associations et groupes constitués pour échaffauder un programme qui pourrait correspondre à ce que nous voulons, parfois en secret. Les 17 objectifs de développement durable pour transformer la planète, émises par l'ONU sont pour nous le chemin balisé idéal qui permettra bientôt à notre jeunesse de vivre plus sereinement et dans un environnement sain. Ne perdons jamais cet objectif, même si parfois le chemin semble long ou nos idées incomprises. Je pars du principe qu'à un moment donné nous obtiendrons justice. Cela implique que nous ne démisionnions jamais pour que les combats justes impriment nos gouvernants.

Vous savez que le combat d'ECOLOGIE NORMANDE est ancré dans biodiversité et le vivre ensemble, en rappel à notre implication dans le Grand Débat de février 2019, mais aussi le développement de la nouvelle économie, la protection du littoral en grand danger pour le futur, lesquels dangers sont alimentés par des fonctions urbanistiques souvent délirantes et à fortiori dangereuses pour notre environnement. N'oublions jamais les contradictions de certains élus qui, ne connaissant pas tous les risques qu'impliquent leurs décisions, orientent des positions diamètralement opposées aux intérêts collectifs durables. Pour nous, il n'a jamais été question d'imposer des directives impactant la vie normale des citoyens. C'est exactement l'inverse. ECOLOGIE NORMANDE fera tout son possible pour bloquer tout projet dangereux mais s'engagera fortement vers un accompagnement qui servirait le plus grand nombre. 

Notre projet de production d'hydrogène décarboné sur VEZINS a été bloqué par les services du Ministre de l'Environnement car il ne correspondait pas à l'image qu'ils s'en étaient fait dix ans plus tôt. Oubliant alors l'intérêt du plus grand nombre. Par exemple, une sécheresse exceptionnelle en 2019, mais qui se répétera souvent, n'a pas suffit à faire compendre à nos technocrates parisiens que supprimer une réserve de 20 millions de m3 d'eau était un "crime"...N'ayons pas peur des mots

Aussi, ce sont ces mots qui raisonnent dans mon esprit de conquête parmanente. Ne refaisons jamais les mêmes bêtises...là, je m'adresse à tous, à vous mes amis citoyens, mais aussi à ces grands ou petits élus de tout bord, qui n'ont pas su percevoir les dangers qui nous attendent au quotidien mais que demain, nous ou nos enfants, seront dans l'obligation de traiter, peut-être avec des effets retard perturbants.

Aussi, à GRANVILLE, nous proposerons la création d'une CHARTE LOCALE de l' ENVIRONNEMENT. Celle-ci dressera tous les dangers potentiels. En accomplissement de cette charte, des solutions seront étudiées puis mises en place. Personnellement, je déteste de subir et préfère prévoir pour AGIR durablement grace à des actions coordonnées avec notre communauté de communes, sachant que certaines auront inévitablement des suites sur tout notre sud Manche. 

Je reviendrai régulièrement vers vous dans ces lignes mais d'autres éditos seront publiés par des collègues. ECOLOGIE NORMANDE ne s'arrêtera pas. Le projet d'hydrogène est en train de prendre une direction quelque peu différente à travers de projets H2 que j'entendrai lier avec ce Sud Manche très sympathique, et pourquoi pas sur le barrage de La ROCHE QUI BOIT. Avec mes amis, nous y travaillons. Espérons en ce sens que le document de l'intersyndicale EDF obtiendra l'écoute du pouvoir central, chose que nous n'avions pas obtenu les uns et les autres pour VEZINS. 

Merci pour votre fidélité. Amicalement.

 

Pierre JUHEL

Président

ECOLOGIE NORMANDE