Mémorial VER

PAS BESOIN d'UN GIGA "D-DAY LAND" 

L'homme, à lui seul, est une démesure. Vous lui accordez 50% de la planète, il fera en sorte de rogner l'autre moitié afin d'assouvir ses besoins d'adrénaline. C'est le cas de ce faux débat sur la mémoire historique normande, ressurgi en ce jour de 6 juin, et le 77ème anniversaire de ce débarquement plus que légendaire tant les hommes et les outils en présence furent, tout aussi, gigantesques.

Pour autant, les générations des 21ème et 22ème siècles n'ont pas besoin d'un "Puy du Fou normand" pour comprendre ce que fut ce jour mémorable et sanguinaire du 6 juin 1944. Est-ce qu'il serait utile de créer un monstre pareil dans le cadre de la Shoa ? Certainement pas et les descendants de cette tuerie exceptionnelle auraient raison en voyant cette composition idiote et déplacée. Dans ce genre d'affaires, il nous faut expliquer, témoigner tout en étant sobres. Le voyeurisme (c'est de cela dont il s'agit) n'a pas sa place ici. Le relevé historique s'explique clairement et autrement que par des joutes de cape et d'épée que nous avons bien connues par le passé. 

Restons sobres, je vous le disais, et sur ce point, le nouveau Mémorial Britannique  de VER s/ Mer est un exemple à suivre. Certes, il y en a déjà beaucoup, mais le gouvernement de sa Majesté et Thérésa MAY en son temps, avaient souhaité rendre un hommage appuyé aux 20 000 victimes britanniques, sur ce site de Ver s/ Mer. Il nous faut accepter cela et en regardant cette image vous comprendrez que les britanniques ont su donner la mesure sans la démesure. Le caractère historique de la chose s'inscrit selon une génèse bien connue des historiens. Un projet, selon ce principe du D-Day Land, déformera au fil du temps, les réalités de l'histoire et des gens comme moi, dont les parents ont vécu cet épisode normand, ne peuvent l'accepter.

Revenons à l'économie. Sans économie, il n'y a plus rien. Ce dont nous allons souffrir c'est d'intégrer à nos jeunes la notion de la nouvelle entreprise. Le travail fourni par tous permettra que cette jeunesse de tous les temps formera un épicentre dynamique. L'histoire du D-Day restera pour toujours, comme sont déjà inscrits les autres épisodes de notre Normandie, et que beaucoup encore, ne connaissent pas suffisamment. L'histoire accompagne la vie courante, à condition qu'elle ne l'envahisse pas. Un développement économique nouveau va s'inscrire dans notre histoire; le D-Day sera un des nombreux épisodes que nos héritiers marqueront de leur empreinte, et pas le seul dominant. 

Félicitations aux britanniques pour la réussite architecturale du Mémorial de VER s/ Mer. En ce jour anniversaire, nous tenions à témoigner.

Et que VIVE la NORMANDIE !

 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE